dimanche 23 décembre 2007

Restons attentifs aux réactions du crocodile... en fuite

Dès qu’il est question de modifier des habitudes, les résistances peuvent être nombreuses.
Nous avons parfois tendance à croire que c’est de la mauvaise volonté, parfois même que les gens nous en veulent… Et pourtant, ce n’est pas le cas. Il s’agit juste de réactions crocodiliennes !

Les réactions les plus fréquentes d’Annabelle sont de type « fuite ». Elle a du mal à s’engager sur des objectifs précis. Si elle est obligée de le faire, elle réduit le plus possible le niveau de ces objectifs. Elle est prête à dépenser énormément d’énergie mais ne supporte pas l’idée d'être prise à défaut. Ce qui la motive, ce sont les challenges atteignables : s’ils sont trop élevés, elle aura l’impression de ne pas pouvoir les atteindre, et risque de se décourager. En cas de difficulté, c’est plus fort qu’elle, elle va chercher des excuses : « Je n’ai pas été à mon cours de dessin parce que ma fille avait de la fièvre »...

Une attitude, un discours motivant pour un type de crocodile risque d'être démotivant pour les autres. Si on insiste sur la difficulté des objectifs à atteindre, Annabelle n'aura qu'une envie : s'enfuir à toutes jambes.




0 commentaires:

Publier un commentaire