vendredi 18 octobre 2013

Comprendre les besoins qu'expriment les réactions émotionnelles

Que faire face à un interlocuteur qui s’énerve, se bloque ou claque la porte ? Le secret pour pouvoir désamorcer la réaction émotionnelle des autres, et qui s’applique également à nos propres réactions, est de comprendre le besoin qui se cache derrière ces réactions et d'y répondre

En effet, chaque réaction émotionnelle de défense est l’expression d’un besoin non satisfait ; c’est parce que ses besoins vitaux et fondamentaux ne sont pas pris en compte que notre « crocodile » (notre cerveau reptilien) s’exprime avec ce niveau d’urgence et d’exigence
Que faire donc pour comprendre les besoins de notre crocodile et ceux des autres ? 
  • Face à quelqu'un qui réagit par la fuite, qui claque la porte et évite la confrontation: 
Un besoin inassouvi de sécurité ou de liberté est la clé des réactions de fuite. Une personne réagissant par des réactions de fuite / mouvement se sent menacée dès qu’elle a l’impression d’être enfermée dans un rôle, dans une situation, et lorsqu’elle a peur de manquer (d’affection, de nourriture, de choix, d’espace…). Ces deux besoins sont contradictoires : elle a besoin de la présence des autres pour se sentir en sécurité, mais pas trop pour ne pas avoir l’impression d’être enfermée… Sous pression, une personne en fuite aura tendance à s’éparpiller, parler beaucoup, tenter d’apporter mille solutions au problème, être confuse et brouillonne. Son agitation et son anxiété se transmettent à son entourage. Son inquiétude peut déclencher un flot de paroles, d’idées, de solutions… 
  • Face à quelqu'un qui réagit par la lutte, qui s'énerve et se frustre face à un problème:
Le manque de reconnaissance, la difficulté à se reconnaître soi-même ou à se sentir reconnu par les autres provoquent des réactions de lutte : « Qu’est-ce que je vaux ? », se demande souvent une personne ayant des réactions de lutte. Elle se sent mal lorsqu’elle pense qu’on ne la reconnaît pas à sa juste valeur ou si elle pense qu’elle ne va pas atteindre ses objectifs. Si elle a besoin d’être reconnue ou d’atteindre des objectifs c’est parce qu’elle doute de sa valeur. Contrariée, une personne en lutte aura tendance à être cassante, autoritaire. Elle n’hésitera pas à passer en force, et tant pis pour ceux qui se trouvent sur son passage !
  • Face à quelqu'un qui réagit par le repli, qui se bloque, se tait et a du mal à se décider:
Le manque de sens et de cohérence provoque des réactions de repli. « Quel sens tout cela a-t-il ? À quoi cela sert-il ? Quel est mon rôle, mon utilité dans cette situation ? », se demande une personne réagissant de cette façon. Elle a besoin de se réaliser et de mesurer l’utilité de ce qu’elle accomplit. Elle se sent menacée lorsque la cohérence de ce qu’elle fait ne lui apparaît pas ou lorsqu’elle n’est pas en position de se rendre utile. Une personne en repli, quand on l’agresse ou quand elle ne voit pas où elle va, se sentira abattue, fatiguée, découragée, vidée de son énergie.

0 commentaires:

Publier un commentaire