dimanche 4 février 2007

Faisons preuve d’empathie avec nous-mêmes : le crocodile en fuite

Il est presque impossible de s’ennuyer avec Patrick. Il s’intéresse à tous et à tout. Il a toujours un sujet de conversation, une anecdote spirituelle, et sait mettre en valeur ses interlocuteurs. Il est toujours partant pour un jogging, un tour à vélo, une soirée-ciné… Serviable, plein de ressources, Patrick est le convive idéal. Pourtant, dans une soirée, il est parmi les premiers à partir : il a toujours une bonne raison, quelqu’un qui l’attend quelque part.

Il aime être entouré, mais n’est pas souvent prêt à faire des compromis. Il veut amener les autres dans ses solutions et n’arrive pas à se plier aux leurs. Il peut être perfectionniste et parfois cassant, si quelqu'un risque de remettre en cause la réussite d'un projet sur lequel il s'est investi.  Quand ses proches se plaignent qu’il n’est pas toujours facile à vivre, il rétorque : « Cela fait partie de mon charme… » Il a parfois du mal à tenir sa langue et peut raconter des choses qu’il aurait mieux valu garder pour lui.

Dans son travail, il est très exigeant. Ses responsables l’apprécient car il montre un sens élevé des responsabilités. Quand on lui confie une mission et qu’il y adhère, on est sûr qu’il la remplira. C’est quelqu’un de très fiable. En revanche, si le stress monte,  il est parfois tatillon ; les choses doivent être faites exactement comme il les a demandées, sinon il peut devenir nerveux et désagréable.

Le crocodile anxieux a besoin d’être rassuré sur ses capacités à affronter les situations. Pour calmer cette angoisse, il a plusieurs moyens à sa disposition, expliqués dans le livre.









0 commentaires:

Publier un commentaire