dimanche 22 avril 2007

Les trois axes de la motivation

Lorsque vous vous sentez mal à l'aise dans une situation ou une relation, nous vous recommandons, après avoir pris en compte votre émotion, de vous poser la question : « Qu’est-ce qui me freine, me gêne, me manque ? ». Cherchez ensuite à identifier sur quel axe se situe cette gêne ou ce frein.

Identifier la nature du problème facilite la prise de distance à son égard et réduit le niveau d’implication. Il devient beaucoup plus facile de s’en occuper et de sortir de notre crispation.

L’important, pour quelqu’un réagissant en lutte : déterminer les points forts sur lesquels il peut s’appuyer, les compétences qu’il maîtrise, « Qui suis-je ? »

L'important, pour quelqu'un avec des réactions de repli : retrouver la logique et l'utilité des actions qu'il met en œuvre, « Où vais-je ? »

L’important, pour quelqu’un caractérisé par la fuite / le mouvement : identifier les étapes qui baliseront son chemin, « Par où vais-je passer ? Quels sont les points de repères, les moyens, les savoir-faire, les options dont je dispose ? »

Pour que notre motivation se maintienne au bon niveau, nous avons tous besoin d’être au clair sur chacun de ces trois axes : « Qui suis-je ? », « Où vais-je ? », « Comment y vais-je ? ». Même si, pour chacun d’entre nous, l'un de ces axes est plus important que les autres.




0 commentaires:

Publier un commentaire