dimanche 4 juin 2006

Dans le feu de l'action

Avec une troupe de comédiens amateurs, Cécile a travaillé d’arrache-pied pour monter une pièce de Marivaux. Le jour de la générale, au moment de faire les derniers réglages, Igor, son ami éclairagiste, pique une colère et quitte la salle : « Puisqu’on ne m’écoute jamais, vous vous débrouillerez sans moi. » La première a lieu le lendemain, si Igor lâche la troupe, ce sera la catastrophe !



Il arrive que nous soyons « en prise » au coeur d'une tension relationnelle difficile sans possibilité de nous arrêter pour prendre du recul. Ces situations à chaud sont très périlleuses, car nous n’avons pas le temps de désamorcer nos émotions. Notre crocodile est sous pression. Comment faire baisser cette tension ?



Si nous sommes dans le repli, nous sommes comme asphyxiés. Une façon de retrouver nos esprits consiste à nous taire, demander un délai pour donner notre réponse, nous mettre au calme, respirer, et réfléchir. Dès que nous aurons retrouvé le fil, nous nous sentirons mieux, même si aucune décision n'a encore été prise. En nous recentrant, nous reprenons le contrôle.



Si nous sommes dans la lutte, nous nous sentons énervés, nous avons besoin de faire sortir la vapeur. Ne nous en prenons pas à la personne mais à la situation. Identifions des expressions qui nous permettent de « gueuler » un bon coup, tout en faisant bien la distinction entre la situation et la personne : « Vous avez certainement fait tout ce que vous pouviez, j’en suis conscient et cela me rend fou de rage de ne pas avoir été prévenu de l’annulation de ce rendez-vous ! Je déteste perdre mon temps ! »



Si nous sommes dans la fuite, nous sommes agité, voire paniqué. Bien souvent, il suffit d’exprimer ou de faire exprimer ce qui ne va pas. La parole fait tomber la pression, et notre cerveau, dès lors, trouve des solutions. Cela contribue à nous soulager.



Retrouvez dans le livre, au chapitre 8, comment Cécile, qui se situe dans la fuite, a redressé la situation.
Voir également dans ce blog :
- Le plaisir de se laisser aller

- Les réflexes de base restent les mêmes
- Faisons un bilan précis de nos forces et de nos manques
- Tout va mal pour Nicolas
- Accepter, agir : OK, qu’est-ce qu’on fait ?

- Cultivons un état d'esprit proactif
- Serein quoi qu’il arrive d’inattendu
- Cultiver la sérénité : quelques techniques...

- Courage et persévérance !



0 commentaires:

Publier un commentaire