dimanche 9 septembre 2007

Le choix des mots : passons de l'opposition au partenariat

Certaines expressions entraînent des réactions négatives. S’il y a un mot sur lequel il est particulièrement utile de porter toute notre vigilance, c’est le mot « mais ».

En général, nous avons l’habitude de dire : « Je suis tout à fait d’accord avec toi mais… » Ou encore : « Je t’apprécie beaucoup mais je n’aime pas quand tu fais cela… » Et si vous observez la réaction de votre interlocuteur quand vous utilisez ce mot, vous vous apercevrez qu’il se met sur la défensive.

L’usage du « mais » invalide l’aspect positif de ce que nous venons d’exprimer– le « je suis d'accord », le « vous faîtes du bon boulot » – et nous place en situation d’opposition vis-à-vis de l’autre.

Le « mais » déforme notre pensée. Nous apprécions notre interlocuteur et il entend, au contraire : « En fait, je ne suis pas d’accord avec toi. Si tu fais des choses qui me déplaisent, je t’apprécie moins. »

Prenons l'habitude de remplacer « mais » par « et », aussi souvent que possible. Le « et » ne retranche pas ; il n’y a plus opposition, mais deux réalités qui cohabitent.

Le « et » place en situation de partenariat : « Je suis d’accord avec toi et je voudrais également te préciser que… Je t’apprécie beaucoup et je n’aime pas quand tu fais cela… »


Au départ l’exercice paraît un peu artificiel. Assez rapidement cela devient un jeu.
À l’usage, cela fait gagner beaucoup de temps, en supprimant des échanges inutiles et blessants.




0 commentaires:

Publier un commentaire